Rapport d'activité de l'observatoire économique de France Bois Forêt pour l'année 2014-2015

Quelle:
France Bois Forêt
Besucher:
2324
  • text size

Cet outil fournit des statistiques et données économiques fiables et actualisées relatives à la filière forêt bois : sylviculture, exploitation forestière, scierie, emballage léger, palette, caisses industrielles, négoce, parquet, charpentes et menuiseries, construction, énergie….
Ces données permettent d’appuyer les acteurs économiques du secteur dans leur développement, en leur permettant d’agir sur les marchés, d’anticiper les tendances et de contribuer au développement de toutes les activités économiques de la filière. Elles sont particulièrement nécessaires aux nombreux plans et programmes d’actions: Plan National Forêt Bois, Plan de la Nouvelle France Industrielle, …

Le rapport d’activité 2014 – 2015 dévoile un bilan complet de la filière

Le rapport de l’observatoire économique FBF contient le bilan de conjoncture de l’année 2014, ainsi que des informations sur l’activité du premier trimestre 2015. Vous trouverez également dans le rapport les données économiques relatives à l’activité économique de l’amont forestier, de l’exploitation et des industries du bois, et de la construction bois. Les études réalisées, aussi bien conjoncturelles que structurelles, sont régulièrement actualisées, les données étant majoritairement trimestrielles.

Extrait du rapport

Voici la Lettre trimestrielle d’information économique (Janvier / Février / Mars) relative à l'activité cdu 1er trimestre 2015

Début 2015, l’activité économique française accélère un peu, grâce notamment à un raffermissement de la consommation des ménages rendu possible par le contre-choc pétrolier et le ralentissement des prélèvements fiscaux. En revanche, les mesures gouvernementales en faveur des entreprises (CICE, pacte de responsabilité) ne semblent pas avoir eu d’effets positifs immédiats et l’attentisme perdure. La reprise est également largement freinée par la crise que traverse actuellement l’activité bâtiment. Cette situation continue de pénaliser la Filière Forêt- Bois, qui enregistre ce trimestre des résultats en baisse quel que soit le segment observé. Si le chiffre d’affaires des entrepreneurs de travaux forestiers se réduit modérément au cours du premier trimestre 2015 (- 0,5 %), l’activité s’avère nettement plus négative pour les professionnels de l’exploitationscierie. En effet, le chiffre d’affaires des intervenants de l’exploitation-scierie à dominante résineux recule fortement à un an d’intervalle (- 6,5 %), la baisse est un peu moins marquée pour l’exploitation-scierie à dominante feuillus (- 3 %). Sur les douze derniers mois, le rythme d’évolution se détériore pour les premiers (- 2 %), il devient également négatif pour les seconds (- 0,5 %). Les fabricants de parquets massifs connaissent quant à eux une contraction plus marquée de leur activité (- 2,5 %). De fait, la tendance annuelle devient négative (- 2 %). La fabrication de charpentes et autres menuiseries enregistre quant à elle le repli d’activité le plus important (- 7 %). En conséquence, le rythme d’évolution se dégrade sur les douze derniers mois (-2,5 %). Après une fin d’année favorable, les ventes des fabricants d’emballages légers et d’emballages industriels repartent à la baisse sur les trois premiers mois de l’année 2015 : respectivement - 5,5 % pour les premiers et - 2 % pour les seconds. En cumul annuel, l’activité est stable pour l’emballage léger, elle reste légèrement positive pour l’emballage industriel (+ 0,5 %). Après cinq trimestres consécutifs de hausse, l’activité des fabricants et reconditionneurs de palettes bois s’inscrit en recul au cours du premier trimestre 2015 (- 1 %). Sur douze mois glissants, le chiffre d’affaires affiche toujours une hausse sensible (+ 2 %). Un niveau des stocks qui reste conforme à la normale pour la majorité des professionnels. Des prix d’achat qui continuent de progresser comparés à la fin de l’année, tandis que les prix de vente apparaissent stables. L’activité ne devrait pas connaître de redémarrage au cours du printemps. Un pessimisme plus marqué pour les intervenants de l’exploitation scierie à dominante résineux et les fabricants de charpentes et autres menuiseries.

 

Veröffentliche Mitteilung